Immigration vers l’Europe : au moins 18 africains sont morts à Melilla

Environ trois mois après la normalisation de la brouille diplomatique entre Rabat et Madrid, une première entrée massive de migrants venant de l’Afrique est enregistrée vendredi 24 juin 2022. Début mars avant la réconciliation entre les deux pays, environs 2 500 migrants avaient essayé d’entrer en Espagne. Ce vendredi, on parle d’une tentative d’immigration de 2000 personnes.

Au moins 18 migrants africains ont trouvé la mort, lors d’un passage forcé de l’enclave espagnole de Melilla, au nord du Maroc, ont annoncé vendredi soir les autorités marocaines. Un premier bilan de ces mêmes autorités, faisait état de 5 morts et 76 blessés, dont 13 grièvement, dans le rang des migrants ; et de 140 blessés, dont 5 grièvement, du côté des forces de l’ordre marocaines, qui sont intervenues pour empêcher les migrants de pénétrer dans l’enclave espagnole. Plus tard dans la soirée, le nombre de décès est revu à la hausse. « Treize migrants en situation irrégulière blessés lors de l’assaut contre la ville de Melilla sont décédés dans la soirée des suites de leurs graves blessures », ont indiqué les autorités de la province de Nador.

Selon la même source, ces personnes sont mortes «‘’dans des bousculades et en chutant de la clôture de fer » qui sépare l’enclave espagnole du territoire marocain », rapporte Le Point. L’incident est survenu alors que près de 2000 migrants ont essayé d’entrer à Melilla depuis le Maroc. 130 y sont parvenus, selon la préfecture de l’enclave espagnole. La section de l’AMDH à Nador a demandé l’ouverture d’«une enquête sérieuse pour déterminer les circonstances de ce bilan très lourd ».

Les enclaves espagnoles de Melilla et de Ceuta sont les seules frontières terrestres de l’Union européenne sur le continent africain. Plusieurs fois, elles ont fait objet de tentatives d’entrée clandestine en Europe, par des migrants venus de l’Afrique subsaharienne. Les relations entre Madrid et Rabat s’étaient dégradées pendant environ un an, avec l’entrée en mai 2021 de plus de 10.000 migrants en 24 heures à Ceuta, alors que les contrôles côté marocain, a connu de défaillance. La réconciliation sera scellée plus tard, par Pedro Sanchez et le roi Mohammed VI, début avril dernier. Une baisse des arrivées en Espagne avait été constatée ces derniers mois avant l’entrée massive de ce vendredi.

1 Comment

  • Dafassawa
    2 mois ago Reply

    Les gars restons en Afrique ses geans de différentes couleurs viendrons à notre recherche plus tard.

Leave a Comment

Your email address will not be published.

Start typing and press Enter to search